Abdominoplastie ou Plastie Abdominale

Sculpte le ventre…

Il convient de bien analyser les disgrâces et de considérer plusieurs facteurs : état de la peau, importance et répartition de la surcharge graisseuse, tonicité des muscles abdominaux, et morphologie générale du patient. Si la graisse est intra-abdominale, c’est-à-dire située autour des organes à l’intérieur du ventre, et qu’il n’y a pas d’excès de peau, le seul traitement est la pratique régulière d’un sport associée au contrôle calorique.

Schématiquement il existe deux solutions chirurgicales pour regalber un ventre :

  • La lipoaspiration abdominale, lorsque la peau est tonique, et que l’excès graisseux est modéré et situé entre le muscle et la peau.
  • La plastie abdominale, lorsqu’il existe un excès de peau et/ou une paroi musculaire distendue avec ou sans graisse excédentaire.

L’idée est d'enlever la peau abîmée en excès (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique. On peut y associer dans le même temps le traitement d'une surcharge graisseuse localisée par lipoaspiration et le traitement d’une distension des muscles abdominaux (diastasis, hernie). Le ventre sera ainsi regalbé au prix d’une cicatrice longue mais camouflée par les sous-vêtements.

In every situation, I adapt a different technique to get the best result:

Technique Standard

Elle consiste en la résection d'un large fuseau de peau située entre l'ombilic (nombril) et le pubis, selon un dessin adapté aux lésions. La peau saine, située au-dessus de l'ombilic, sera redrapée vers le bas et suturée.

L'ombilic est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée. La cicatrice est placée au-dessus des poils pubiens et déborde dans les plis de l’aine.

Mini-Abdominoplastie Modifiée

Réalisée en cas de relâchement plus léger, son avantage est de limiter le décollement à la partie sous ombilicale et sus-ombilicale médiane afin de permettre la mise en tension musculaire. Le fuseau de peau retiré est plus petit qu’avec la technique standard, ce qui raccourcit d’autant la cicatrice sus-pubienne. Le nombril est ré-inséré à sa place. Il existe une autre petite rançon cicatricielle qui correspond à l’ancien nombril, x située à mi-chemin entre le néo-ombilic et la cicatrice horizontale.

Haute Tension Supérieure

Mise au point par les Docteurs C. Le Louarn et J.F. Pascal en 2000, cette technique représente une amélioration de la technique classique car elle répond à un triple objectif : éviter les risques d’épanchement lymphatique, éviter les risques de bombement supérieur résiduel et limiter les risques de nécrose.

Elle associe systématiquement une liposuccion de la partie sus-ombilicale de façon à alléger le lambeau qui descendra mieux vers le pubis et permettra ainsi d’abaisser la cicatrice.

La dissection sous-ombilicale sera plus superficielle pour protéger les vaisseaux lymphatiques.

La création d’un corset interne musculaire permet d’éviter le risque de bombement supérieur secondaire.

Le maximum de la tension est mis sur la partie haute du lambeau arrimé à l’ombilic ; la tension dans la partie basse du lambeau est légère, ce qui limite les risques de nécroses.

L’abdominoplastie nécessite une anesthésie générale classique. La durée d’hospitalisation varie de 2 à 5 jours.