Chirurgie oncoplastique

L’alliance des techniques de chirurgie plastique et de chirurgie carcinologique permet d’étendre les indications de chirurgie conservatrice à des cancers traités auparavant par mastectomie. L’objectif de l’oncoplastie est double : carcinologique et esthétique.

Carcinologique, car elle permet de réaliser des exérèses tumorales larges avec des berges d’exérèse très à distance de la tumeur, meilleur garant du pronostic local futur.

Esthétique, car elle permet d’éviter les déformations disgracieuses du galbe, les rétractions de l’aréole ou les asymétries de volume.

L’oncoplastie est réservée à des seins d’un volume suffisant et à des tumorectomies ne dépassant pas un quadrant.

A chaque localisation sa technique…

Tumeurs Centrales

L’intervention consiste en la résection d’un cône glandulaire emportant la plaque aréolo-mamelonnaire jusqu’à l'aponévrose pré-pectorale.

Des lambeaux glandulaires sont créés afin de remodeler la glande et de conserver la projection du sein.

Il en résulte une cicatrice en « bourse », ou parfois une courte cicatrice horizontale en lieu et place de l’aréole. Celle-ci est reconstruite dans un second temps opératoire et camoufle la cicatrice.

Tumeurs Des Quadrants Supérieurs

Plusieurs techniques sont possibles en fonction de la localisation du cancer, le but étant d’une part de préserver le décolleté, et d’autre part de créer des lambeaux glandulaires permettant le remodelage immédiat du sein. L’aréole sera en général conservée. La cicatrice sera hémi-péri-aréolaire supérieure avec un court prolongement transversal (technique « batwin »), péri-aréolaire (technique du « round-block »), ou encore péri-aréolaire avec une composante verticale et horizontale (mammoplastie à pédicule inférieur).

Tumeurs Des Quadrants Externes

Le plus souvent on procèdera à une tumorectomie en ellipse associée à un recentrage de la plaque aréolo-mamelonnaire, afin d’éviter une attraction de l ‘aréole vers l’extérieur. La glande est remodelée afin de minimiser le défect.

Il en résulte une cicatrice péri-aréolaire (autour de l’aréole) et une composante externe horizontale (de l’aréole au sillon mammaire externe).

Tumeurs Des Quadrants Inférieurs

La tumorectomie classique dans cette localisation, surtout chez les patientes aux seins volumineux et/ou ptosés, aboutit de façon constante à un très mauvais résultat esthétique, avec un défect volumétrique inférieur qui entraîne un capotage vers le bas et l’avant de l’aréole et du mamelon.

La plastie mammaire de réduction permet d’éviter cette déformation et d’obtenir des seins symétriques.