Lifting Facial Ou Cervico-Facial

Rajeunit le visage sans pour autant le modifier…

Définition

Le lifting cervico-facial permet la correction chirurgicale du vieillissement au niveau du cou et du visage. Cette intervention peut être réalisée dès que les signes de vieillissement apparaissent, généralement à partir de 40 ou 45 ans, et peut être associée à un autre geste de chirurgie esthétique faciale : chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), repositionnement du sourcil (brow lift), correction des rides du front ou de la patte d’oie (toxine botulique), ou traitement de la peau (peeling chimique).

Objectifs

L’opération a pour but de traiter l’affaissement et le relâchement de la peau mais également du système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS). Cette intervention permet d’améliorer le visage dans les 3 dimensions de l’espace. Le visage en vieillissant subit une descente verticale, due à la gravité terrestre, de la peau et des muscles du visage : tempes et sourcils, joues, bajoues, ovale du visage, et du cou. Mais il y a également une perte de volume très visible. Le lifting corrige ces deux problèmes à la fois.

L’objectif d’une telle intervention n’est pas de changer la forme et l’aspect du visage. Au contraire, la simple restauration des différentes structures anatomiques de la face et du cou (peau, muscle, graisse) permet d’obtenir un résultat naturel et durable, qui correspond à l’image que vous rendiez quelques années auparavant.

Cicatrices

Les incisions cutanées nécessaires sont cachées pour l’essentiel dans les cheveux (au niveau des tempes et de la nuque) et au pourtour ou à l’intérieur de l’oreille. La cicatrice est ainsi presque entièrement dissimulée. Des liftings de type « short-scar » (la cicatrice s’arrête derrière l’oreille) sont réalisés lorsque le cou ne nécessite pas de correction.

Principe

Les muscles et tissus mous superficiels (SMAS) sont repositionnés selon un vecteur vertical, et la peau est redrappée sans tension sur ces structures, ce qui confère un aspect naturel et rajeuni au visage. Cette intervention se pratique sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale associée à une sédation, et nécessite une nuit d’hospitalisation.

Une lipoaspiration y est souvent associée, afin de corriger le galbe du cou. S’il manque du volume dans certaines régions (pommettes, angle mandibulaire, menton), de la graisse peut être injectée ; on parle de lipostructure ou lipofilling.