Toxine Botulique Type A

Détend le visage et atténue les rides sans figer l’expression…

Définition Et Objectif

Le Vistabel® anciennement appelé Botox®, ou Azzalure® équivalent esthétique du Dysport® permet de lisser les reliefs cutanés sans pour autant figer le visage. La toxine botulique de type A possède des propriétés de relaxation musculaire, dont on se sert pour obtenir un rajeunissement par relâchement de la tension musculaire.

L’injection de cette toxine, utilisée depuis des décennies en neurologie et ophtalmologie, est actuellement la procédure cosmétique la plus réalisée. Certaines contre-indications et interactions médicamenteuses existent et ne doivent pas être négligées.

Principe

L’utilisation de cette toxine dans les règles de l’art permet de diminuer la contraction des muscles de la mimique, responsables des rides dynamiques et du vieillissement, sans les paralyser.

Ainsi peuvent être traités le front, le complexe glabellaire (ride du lion), la région péri-orbitaire (rides de la patte d’oie, hypertrophie orbitaire), le nez, la région péri-buccale et mentonnière, le cou (bandes platysmales) et le décolleté (amélioration de la texture cutanée). La forme des sourcils peut également être remodelée pour « féliniser » le regard. La toxine botulique intervient aussi dans le traitement de la sudation excessive (hyperhidrose) au niveau des mains, des aisselles et des pieds.

L’injection, réalisée au cabinet, cause un léger inconfort, mais n’entrave pas la reprise immédiate des activités, excepté les efforts physiques intensifs. Les effets se stabilisent en 10 jours, et une retouche peut être nécessaire.

La durée d’action est en moyenne de 6 mois (variant de 3 à 9 mois) ; l’injection devra être répétée dans cet intervalle. Le muscle retrouve sa fonction en cas d’arrêt du traitement ; tout effet est entièrement réversible.